Noël en Inde

Shub Naya Baras! (Joyeux Noël en Hindi)

Bien que seulement 2,3 % de la population indienne soit chrétienne, Noël est un jour férié en Inde. Eh oui, cette journée est plutôt un bon exemple d’une journée interreligieuse! Le jour de Noël, divers repas traditionnels sont servis. Par après, on chante et danse, et on allume un feu de joie à la tombée de la nuit. Le lendemain, ce sont des bambous qui sont décorés de cadeaux pour les enfants. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le père Noël existe bel et bien en Inde, tout comme en Occident. D’ailleurs, plusieurs sculptures de sable sont créées en son honneur sur les plages. Bien que ce ne soit pas une fête faisant partie de leur religion, la majorité des hindous vont à la messe pour Noël. En effet, musulmans, bouddhistes, hindous et sikhs démontrent leur ouverture aux autres en participant à cette fête. Ces derniers s’offrent eux aussi des présents et savourent des repas festifs à cette occasion. Les arbres sont décorés et les bougies sont allumées.

Malgré tout, la célébration du Diwali est plus importante pour les hindous. C’est la fête de la lumière. Déjà un mois avant le début de cette fête, qui se déroule en automne et dure cinq jours, des feux d’artifices sont lancés tous les soirs. Le premier jour, on se lève tôt pour se préparer, on porte de nouveaux habits et on offre des sucreries. On dédie le deuxième jour à la déesse du bonheur, Lakshmi. Ainsi, on allume les lumières pour lui souhaiter la bienvenue. D’ailleurs, la légende veut qu’elle ne rentre que dans les maisons illuminées pour y apporter du bonheur. Beaucoup d’hindous croient que cette journée est un jour chanceux. Le troisième jour est dédié à la famille et au couple. Pour cela, on procède à certaines cérémonies de couple. Le quatrième jour, les sœurs bénissent leurs frères en se promettant la protection mutuelle.

Publicités