Noël au Mexique

La majorité des Mexicains sont très catholiques, la fête de Noël est donc très importante pour eux. Les célébrations s’effectuent du 16 au 24 décembre. Ces neufs journées de festivités servent à fêter les «Posadas» dans le but de se retrouver en famille. Ainsi, un repas traditionnel est tenu le soir du 24, réunissant toute la famille. Étonnamment, le Père Noël n’existe pas au Mexique. C’est plutôt Jésus qui vient porter les cadeaux sous le sapin le jour de Noël. Le sapin est une décoration très importante au Mexique, tout comme la crèche. Une activité à ne pas manquer pour Noël: la piñata. Celle-ci est remplie de fruits, d’arachides et de bonbons. Le but est, en frappant dessus à l’aide d’un bâton, de réussir à la briser pour pouvoir recueillir son contenu.

Le 6 janvier, tout comme en Espagne, les Mexicains célèbrent l’épiphanie. La tradition veut que, pour l’arrivée des rois mages, les enfants laissent leurs chaussures sous le sapin pour se voir offrir de l’argent. De plus, ils savourent une Rosca de Reyes, une version mexicaine de la galette des rois, qui est en fait une brioche aux fruits, qui contient une image de Jésus.

Peut-être vous demandez-vous pourquoi la célébration de Noël débute le 16 décembre? Cette tradition origine du début de la colonisation du Mexique par les Espagnols, lorsque les traditions aztèques étaient une grande concurrence pour le christianisme. Celles-ci célébraient, du 7 au 26 décembre, la naissance de Huitzilopochtli, le dieu de la guerre. Ainsi, avec l’objectif de déranger ces fêtes, le pape Sixte V autorisa en 1586 la célébration de messes et la reconstitution de la scène de la nativité pour la période du 16 au 24 décembre, ce qui fut un franc succès comme on peut le voir aujourd’hui.